Lescop, pop bipolaire

Avant de faire de la pop qui rappelle la musique d’Etienne Daho dans les années 90, Lescop a chanté pendant 15 ans au sein du groupe de rock Asyl. Ils jouaient forts et sonnaient comme Indochine.
Son premier album solo est sorti l’hiver dernier (1er octobre) sous le label pop noire. Quelques semaines plus tôt son premier EP, porté par le titre La Forêt promettait déjà un album réussi.
Cet album réunit onze titres faits de guitares à la rythmique new wave et de claviers qui se perdent dans des sonorités de variété française.
Presque étrange et toujours dans la dualité, Lescop s’amuse à créer un univers bipolaire avec des morceaux dansants et empreints de nostalgie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s